Ce n'est pas le taux massif d'abstentions aux récentes élections législatives qui m'inspire une chronique sur les pêcheurs à la ligne. D'ailleurs, je méconnais l'usage qui a conduit à cette figure spécifique et condensée associant les citoyens « inciviques ÃƒÆ’‚» aux « chevaliers de la gaule et de la canne à pêche ÃƒÆ’‚», réunis l'un et l'autre dans un jugement le plus souvent péjoratif ou condescendant. Et ce n'est pas le fait d'aller à la « pêche aux voix ÃƒÆ’‚» lors des élections qui nous renseignera davantage.

Lire la suite