Le temps qu'il fait dans les consciences et les Cafs de Philo rmois

 

jeudi 17 mai 2007

RENDRE VITE L'ETRE D'UNE LEGERETE INSOUTENABLE...

... .. contre ceux qui en font force, rapidité, rigueur, rentabilité, croissance, utilité, effort. Contre la lourdeur, la pesanteur, ouvrez les fenêtres, aérez les textes, videz les mots... « Partout et toujours, c’est le mou qui use le dur. Le non-être pénètre même là où il n’y a pas de fissure. Je conclus de là l’efficacité du non-agir. En ce monde, rien de plus souple et de plus faible que l’eau; cependant aucun être quelque fort et puissant qu’il soit, ne résiste longtemps à son action. Les vagues de l’océan viennent à bout des falaises les plus dures; et pourtant, nul ne peut se passer d’eau. De même, l’homme qui vient de naître est souple et faible. Quand il devient fort, solide, raide, la mort le gagne… Celui qui est fort et puissant est marqué par le mort, celui qui est faible et flexible est marqué par la vie. Est-il assez clair que la faiblesse vaut mieux que la force et que la souplesse prime la raideur? ÃƒÆ’ƒÆ’‚» (Lao Tseu)

lundi 30 janvier 2006

Le joueur d'échecs

La torture psychique par enfermement est un piège redoutable;

Lire la suite

« Un homme seul est toujours de mauva

Les effets de la solitude prolongée sur la nature d'Homme.

Lire la suite

La solitude de lââ‚ÂÃâ

La société moderne n’est toujours qu’un expédient. Mais l’homme moderne, lui, existe. C’est un animal solitaire.

Lire la suite

« Je ne me sens vraiment seul que dan

On cherche dans la solitude un échappatoire à une société qui est, quoiqu’on en dise en matière d’individualisme, de plus en plus collectiviste augmentant chaque jour un peu plus la pression sur les individus.

Lire la suite


Parse error: syntax error, unexpected T_DNUMBER, expecting ')' in /home/cyberphiz/www/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 416