Au contact de cultures différentes, le premier réflexe est de vouloir les juger à partir d'une échelle de valeurs qui privilégie notre culture d'appartenance. Ce réflexe porté à son comble, pousse à considérer comme seule valable, voire supérieure sa propre culture et à refuser la diversité culturelle. Une réaction peut sembler salutaire qui consiste à reconnaître à chaque culture ses différences. Elle n'est pas sans danger. Entre repli ethnocentrique sur soi et ouverture relativiste au monde, il convient au préalable de travailler nos manières de penser. Sur cette assise consolidée, peut s'opérer un croisement entre les cultures et d'en poser les enjeux.

Lire la suite