Le temps qu'il fait dans les consciences et les Cafés de Philo rémois

 

dimanche 24 janvier 2010

CAFE DE PHILOSOPHIE SUICIDE : JE ME TUE A VOUS LE DIRE

10000 morts, 160000 tentatives, est-ce le prix silencieux et scandaleux que la société f'rançaise paie tous les ans pour calmer la colère des dieux ? Nécessité ? Fatalité ? Utilité ?

Lire la suite

vendredi 22 janvier 2010

LE MONDE COMME IL VA N° 60 LE PRINCIPE DE PRECAUTION et la tartine beurrée

On se demande si on n'en a pas fait un peu trop pour la grippe A, s'il fallait acheter tant de vaccins et mettre en place tout ce dispositif ? Même si on laisse encore entendre que l'épidémie est pour demain, la montagne a quand même accouché d'une souris. Sauf que si nous avions eu effectivement une grave épidémie...

Lire la suite

mardi 12 janvier 2010

LE MONDE COMME IL VA N° 59 LIBERTE OU SECURITE : ON NE PEUT PAS TOUT AVOIR

En 1588, l'invincible Armada est sur le point d'attaquer l'Angleterre. Les bruits de guerre firent que l'épouse du pasteur de Malmesbury accoucha avant terme d'un petit garçon. Elle enfanta, dira Hobbes, puisque c'est de lui qu'il s'agit, de deux jumeaux, moi et la peur. C’est sans doute cette peur qui conduisit Thomas HOBBES, devenu philosophe, à penser qu’à l’état de nature, « l’homme est un loup pour l’homme », un état de guerre de tous contre tous où il n'y a d'autre règle que le besoin et la puissance de l'individu. Mais ça ne pouvait pas durer comme cela longtemps sinon l’espèce humaine disparaissait. Aussi, comme les hommes réfléchissent un peu, nous dit Hobbes, ils décident de mettre fin à cette guerre perpétuelle en se donnant, d'un commun accord, un pouvoir qui les tiennent en respect. Certes, il va leur falloir céder un peu de leur liberté et arrêter de faire n’importe quoi, mais au moins ils gagneront en paix et en sécurité...

Lire la suite

mercredi 6 janvier 2010

LE MONDE COMME IL VA N° 58 Faut-il imaginer Sisyphe heureux ?

Le 4 janvier 1960, la France est sous la neige. Albert Camus rentre à Paris en voiture avec son éditeur Michel Gallimard. Il aurait pu prendre le train. Son billet est dans la poche de sa veste. Sur la banquette arrière, il a posé le manuscrit inachevé du Premier Homme. Au Petit-Villeblevin, dans l'Yonne, la RN5 est sinueuse et un arbre est planté là dans un virage comme une invitation Sous le choc, la tôle se froisse aussi facilement que du papier. En 1942, Camus avait publié «le mythe de Sisyphe ».

Lire la suite

mardi 5 janvier 2010

LE MONDE COMME IL VA N° 57 – 2008, 2009, 2010... l'éternel retour

2008, 2009, 2010, etc. Il me vient à l'occasion de cette fin et début d'année cette idée mystérieuse de l'éternel retour du philosophe Nietzsche. En effet, bien que l'année qui arrive soit pour beaucoup l'espérance de jours nouveaux, de changements, il reste quand même au fond l'idée que rien ne change, que le même revient au même. Et les milliards des vœux que nous avons prononcés le 31 décembre 2008 à minuit n'ont pas modifié le cours des choses. Avez-vous seulement songé à vérifier, avant d'en faire de nouveaux pour l'année 2010, ce qu'il est advenu des souhaits pour 2009 ? Des vœux, sincères certes, mais pieux pour l'essentiel...

Lire la suite


Parse error: syntax error, unexpected T_DNUMBER, expecting ')' in /home/cyberphiz/www/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 416